Les dépenses de recherche représentent aujourd’hui près d’un tiers des dépenses publicitaires au Royaume-Uni et n’ont cessé de croître depuis 2001. L’équilibre du marketing mix est un énorme défi pour n’importe quel CMO ou commercialisateur, et c’est la même chose dans le monde de la recherche. Il peut être difficile pour les marques de trouver le bon mélange de PPC et SEO, s’assurer que les spécialistes du marketing tirent le meilleur parti des deux. C’est l’un des choix les plus nuancés que les spécialistes du marketing doivent faire.

Trop d’un ou trop peu de l’autre et les spécialistes du marketing pourraient être dans la position de gaspiller inutilement un budget précieux ou, d’un autre côté, les spécialistes du marketing pourraient être dans la position où ils ne fournissent pas les résultats de la recherche de résultats pourrait être céder pour leur marque.

L’application et la compréhension des données de Forward3D ont aidé à conseiller les clients sur leur meilleure stratégie pour réussir. En utilisant une approche intégrée de la stratégie, des recommandations appropriées peuvent être faites pour permettre aux spécialistes du marketing d’équilibrer leurs activités. Pour un important client du secteur aérien, l’agrégation des données sur le rendement nous a permis de recommander de désactiver le CPP pour les mots clés de marque, ce qui signifie qu’il pourrait déployer cet important budget de marketing à des fins d’acquisition ailleurs.

Alors, en gardant cela à l’esprit, comment aborder la relation apparemment compliquée entre PPC et SEO pour obtenir les meilleurs résultats ?

Se préparer pour réussir

Sans l’alignement des équipes PPC et SEO, il est difficile de mettre en œuvre une stratégie appropriée. Bien que cela puisse sembler évident, de nombreuses entreprises continuent de considérer la recherche comme deux canaux distincts alors qu’une vue d’ensemble peut apporter une valeur ajoutée beaucoup plus importante. Cette visibilité sur les performances de recherche intégrée est cruciale pour comprendre l’impact de chaque canal sur l’ensemble des performances.

Par exemple, si les taux de clics de recherche payée (CTR) augmentent, on peut s’attendre à ce que le trafic organique diminue. Cependant, si les spécialistes du marketing signalent cela au niveau du marketing par moteur de recherche (SEM), ils constateront que le trafic total de la marque est susceptible d’être stable, car ce sont les proportions (et les coûts) par canal qui changent réellement. Les équipes doivent avoir une visibilité et comprendre comment les changements de performance à ce niveau granulaire peuvent avoir un impact sur l’ensemble de l’entreprise, car cette information est essentielle lors de la planification des budgets ou des activités futures.

 

Comprendre le problème

L’élaboration d’une stratégie commune peut vous permettre de vous attaquer plus efficacement à des problèmes particuliers qu’une entreprise tente de résoudre. Bien qu’il soit encore possible d’effectuer une recherche payante efficace avec un site Web sous-optimal, c’est beaucoup plus simple quand la performance du site est guidée et priorisée par SEO. C’est parce qu’il bénéficie de la vitesse du site, des taux de conversion et de la pertinence qui sont déterminés par la technologie et le contenu que les équipes rémunérées ne peuvent généralement pas influencer.

Par exemple, un annonceur dans une enchère de recherche payante hautement concurrentielle pourrait être en mesure de réaliser des gains supplémentaires grâce à l’optimisation des mots-clés, des annonces et des enchères, mais travailler avec SEO pourrait lui donner un avantage concurrentiel accru. Par exemple, donner la priorité à l’optimisation des pages, que ce soit d’un point de vue technique ou du contenu, peut améliorer l’expérience de l’utilisateur et la pertinence des pages de destination, ce qui profite non seulement aux taux de conversion, mais peut aussi réduire les CPCs.

De même, travailler avec des équipes de contenu aide les spécialistes du marketing de recherche rémunérés à réfléchir davantage à la planification et à l’exécution d’événements plutôt qu’à réagir aux changements de trafic. Cela peut également mener à une stratégie de test plus collaborative dans le cadre de laquelle les équipes organiques travaillent avec Paid pour prioriser les mots-clés à long terme et classer les opportunités en fonction des données de première partie ou de performance afin d’indiquer une plus grande rentabilité ou valeur à vie plutôt que de se fier au trafic. Grâce à des tests continus et à l’ajustement du trafic entre ces termes, il se peut que l’activité payante devienne un banc d’essai évolutif pour des termes de grande valeur qui, avec le temps, deviennent biologiques.

Avoir une vision à long terme

En fin de compte, la planification, la budgétisation et l’investissement ont une grande incidence sur la recherche de l’équilibre nécessaire pour mener de solides campagnes de recherche. L’investissement à long terme dans le référencement est plus susceptible de profiter à tous les canaux, mais à court ou moyen terme, il peut y avoir des pics d’intérêt ou des produits particuliers qui conviennent à un investissement de recherche payante. Les marques ont besoin d’identifier correctement cet équilibre et le budget en conséquence, ce qui détermine en fin de compte le succès de la recherche.

En embauchant les bons talents ou en travaillant avec les bons partenaires qui comprennent les données et les nuances de la recherche biologique et payante, les entreprises peuvent commencer à identifier où l’investissement est le mieux placé. En comprenant ce processus, les équipes peuvent produire des aperçus significatifs et réalisables, qui profitent tant aux clients qu’aux entreprises.